UA-66939290-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

                                                   La maltraitance

 Il est généralement reconnu que l’estime de soi éloigne : le besoin de recourir à la violence pour s’affirmer ainsi que le danger d’en être victime.

 

 

La maltraitance est un fléau qui peut toucher les enfants, les adolescents, les adultes                                                      et les personnes âgées.

                                Autant dire : toutes les populations de la société.

 Qu'est-ce que le mauvais traitement des enfants?

Le mauvais traitement des enfants renvoie aux mauvais traitements physiques, psychologiques, sociaux ou sexuels commis envers un enfant. Il blesse et met en danger la survie, la sécurité, l'estime de soi, la croissance et le développement de l'enfant.

Il peut impliquer un seul incident ou une série d'incidents :

                                   * La violence physique                                                                          * La violence psychologique

                                   * La violence sexuelle

                                   * La négligence lorsque les besoins                                                       fondamentaux de l'enfant ne sont pas satisfaits.

Les violences physiques peuvent être définis comme la brutalité d'un être humain envers un autre. Parfois les violences physiques entraînent des marques effectives, comme des bleus, des traces de coups ou de blessures. Néanmoins, même lorsqu'il n'y a pas de trace visible à l’œil nu, la violence physique peut exister. Tout choc, bousculade ou agression qui fait entrer de façon non volontaire le contact d'un corps avec un autre peut être caractérisé de violence physique.

La violence verbale "psychologique", ce type de violence se caractérise par des comportements tels que : insultes, injures, menaces, interdictions, ordres, sarcasmes, éclats de voix ou un timbre de voix reconnu comme « dangereux » le but : créer de la tension, de l’insécurité, de la peur et ainsi maintenir la personne dans un état soumis permettant d'obtenir obéissance à toutes exigences formulées.

Qu’est-ce que la violence psychologique ?

La maltraitance psychologique fait partie des 4 types de violences distingués par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Dénommée violence « invisible » elle rejoint au même rang, la violence physique, sexuelle et la négligence.

La violence psychologique est tout aussi nocive que les autres violences  puisque, comme les autres, elle ne fournit pas un environnement bienveillant, favorable au bon développement de l’enfant et peut avoir des conséquences nocives sur la santé mentale, physique, sociale, etc…

Ces effets peuvent s'aggraver à l'adolescence et rester actifs même à l'âge adulte.

Les principaux symptômes liés aux abus émotionnels chez l'enfant développant des réactions passives :
   * difficulté de construire et d'établir des relations sociales 

   * inapte à nouer des liens avec les autres enfants                                 

   * manque de confiance en soi et absence d'émotions

   * timidité maladive

   * victimisé et exploité par les autres enfants               

   * fatigué et apathique

   * amorphe et désespéré

   * sentiments d'infériorité

   * pessimiste et préoccupé

   * difficultés de concentration pendant les activités scolaires et baisse du rendement intellectuel

   * auto-dévalorisation et dénigrement de soi

   * incapacité à éprouver du plaisir ou à s'engager dans des activités ludiques

   * auto-mutilations, cheveux arrachés, tricotilomanie, ronge ses ongles, mordille ses doigts,    

        enclin aux accidents

   * manque d'amour propre et perte de l'estime de soi, au point de se faire des remarques telles que :

                    « je suis stupide », « je suis mauvais », « je suis laid et gros! », etc...                                   

                                                 

La socio esthéticienne aura un rôle important dans la restauration de l'estime de soi grâce à son accompagnement spécifique.

Ses objectifs sont : redécouvrir la notion de plaisir, favoriser la détente et la relaxation, rendre de nouveau la personne active dans la redécouverte de son bien-être, aider la personne à se reconnecter à son corps, reconstruire une identité perdue, restaurer des liens sociaux afin de rompe l'isolement et les réinsérer dans la société.

        Il s'agit d'une reconstruction à laquelle la personne participe activement.